Comprendre la BPCO :

Vivre avec la BPCO

Pour garantir le meilleur résultat, le médecin traitant coordonne le traitement avec le pneumologue et les autres professionnels de santé (cardiologue, kinésithérapeute, diététicien, psychologue, sophrologue …).

Fortement recommandée, l'activité physique est indispensable dans la prise en charge de cette pathologie.

Les études montrent que 3 séances d'entraînement de 30 minutes par semaine permettent des effets bénéfiques importants en qualité de vie.

Outre le traitement médical de la BPCO, la rééducation respiratoire et la suppression des facteurs favorisants sont indispensables.

- Le tabac :

Le premier traitement de la BPCO, pour les fumeurs, consiste à arrêter de fumer, quel que soit le stade de la maladie. C'est la seule mesure susceptible de ralentir l'évolution de la maladie.

Fumer diminue les capacités respiratoires et cardiaques à l'effort. Le corps est moins bien oxygéné et les muscles moins performants.

 

- L’exposition aux polluants professionnels.

Rappelons que la BPCO touche en France, 3,5 millions de patients et elle en tue 17 500 chaque année.

 

Elle interfère gravement avec l’activité quotidienne, qu’elle soit professionnelle, sociale ou sportive.

 

Le diagnostic de surcroît est souvent tardif et comme cette maladie est encore trop peu connue du grand public, les malades – qui en reconnaissent mal les symptômes – ont parfois des difficultés à adhérer aux traitements qui leur sont prescrits.