La cigarette en chocolat, friandise disparue :

Les cigarettes en chocolat, ces friandises au petit goût d’interdit qui permettaient de faire comme les adultes :

Apparues dans le milieu des années 1960, les cigarettes en chocolat on fait le bonheur de plusieurs générations d’enfants, un petit goût d’interdit autorisé, qui faisait croire que l’adolescence et l’âge adulte n’étaient pas loin.

Elles étaient fabriquées avec du chocolat de piètre qualité la plupart du temps, entouré d’un papier blanc qu’on mâchouillait et qui donnait à tout cela un goût insipide…

C’est surtout le plaisir de singer les adultes et les stars de cinéma qui plaisait aux bambins. Sans oublier la gestuelle : le paquet à l’intérieur alu, les rangées de clopes, la tige calée entre l’index et le majeur, de fausses bouffées ponctuées d’un nuage imaginaire… C’était avant la loi Evin contre l’alcoolisme et le tabagisme, à une époque où fumer n’était pas encore mal vu par la société.

Des paquets aux couleurs des cigarettiers

On trouvait à la supérette ou dans les boulangeries des paquets aux couleurs et aux marques des clopes fumées par nos parents, les Gitane, Camel et autres Craven A… Des copies vendues par l’un des leaders du marché en France : la Chocolaterie Jacquot, basée à Troyes. Un plagiat vu de manière bienveillante par les cigarettiers, qui acceptaient de prêter leur logo à ces cigarettes en chocolat.

C’est d’ailleurs sur ce point que les législateurs tiquèrent. La loi Evin de 1991 interdit la publicité pour le tabac sous toutes ses formes et, du même coup, il devient impossible de vendre ces friandises aux couleurs de vraies marques de cigarettes.

Les fabricants s’adaptent et proposent alors des paquets avec des noms mystérieux appelant à l’aventure : les Gorbatchow avec une silhouette du Kremlin, les Sombrero avec son petit Mexicain, ou encore les Saint Georges représentées par un chevalier terrassant un dragon.

 

Clope de fin pour les cigarettes en chocolat en France

Mais peu à peu, les paquets se font plus rares sur les étals et sont heureusement finalement interdits à la vente en 2005.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) rapporte que « plusieurs études démontrent que les cigarettes en chocolat peuvent induire un comportement mimétique chez l’enfant et peuvent donc doubler la probabilité de voir l’enfant devenir fumeur à l’adolescence et à l’âge adulte, indépendamment du fait que ses parents soient ou non fumeurs ».

Ce site d’information n’est pas un dispositif médical, il ne délivre pas d’avis médical.